Projet : CRMEF – Meknès

Ce projet est mené dans le cadre d un partenariat avec le centre de l alliance française et sous la tutelle du FCDM région Meknès

Le Centre de Formation des métiers de l’éducation et de la formation de Meknès(CRMEF) destiné aux futurs corps de l’éducation

MEKNES ANNEE 2015//2017

 

Introduction :

 Références au conseil supérieur de l’enseignement, la charte nationale de l’éducation et de la formation, les instructions officielles, recherche scientifique, etc.

Acteur du monde de l’enseignement, vous faites partie d’une société en constante mutation et évolution et vous vous adressez à un public riche de profils, de cultures et d’expériences variées auquel vous adaptez vos pratiques de l’éducation et de l’enseignement.

Quel que soit le secteur dont vous dépendez (privé ou public), vous êtes concerné par des réalités de terrain et des problématiques identiques. Les formations vous permettent de rencontrer les acteurs qui partagent ces réalités.

Une exclusivité du centre de formation continue

L’hétérogénéité du public réuni en formation et l’expertise de nos formateurs favorisent les échanges d’expériences, de pratiques, les apports de connaissances, que vous pourrez transférer dans votre contexte professionnel.

Le CRMEF, est un acteur fondamental du système éducatif et un partenaire de votre développement professionnel tout au long de votre carrière.

En effet, tout enseignant ou agent de l’éducation en fonction s’interroge continuellement sur ses pratiques éducatives quotidiennes. La formation continue peut lui permettre d’améliorer la qualité de son enseignement de sa fonction d’educateur et ainsi d’en faire rejaillir les effets positifs sur le développement des élèves dont il a la charge.

Le CRMEF, assure la tenue des formations qui correspondent aux besoins spécifiques autant au corps enseignant qu’au corps administratif de nos établissements  Marocains du personnel enseignant.

Deux grandes catégories :

  • les formations continues proposent des modules de perfectionnement professionnel de l’enseignant, dans le cadre de la fonction qu’il occupe ;
  • les formations complémentaires visent la préparation à des fonctions de promotion du corps administratif des établissements (directeur, responsable pédagogique, …).

La qualité de la formation est assurée par des experts de haute compétence et de professionnalisme actualisé.

Cette formation, enrichissante sur bien des plans, ouvre de nouvelles perspectives à chaque bénéficiaire.

Le Centre dispense des formations à la disposition du personnel enseignant et auxiliaire d’enseignement dans de nombreux champs d’interventions :

  • le domaine pédagogique

Compétences, évaluation, pédagogie différenciée, interdisciplinarité ….

Le domaine de la didactique qui n’est autre que l’étude systématique des méthodes et des pratiques de l’enseignement en général, ou de l’enseignement d’une discipline ou d’une matière particulière.

On distingue :

  • La didactique générale qui s’intéresse à la conduite de la classe (cours magistraux, leçons dialoguées, travaux pratiques individuels ou collectifs, utilisation de manuels, etc.);
  • La didactique spéciale qui s’intéresse à l’enseignement d’une discipline particulière pour une classe, un cycle d’études ou un ordre d’enseignement.
  • Le domaine relationnel

Communication, gestion des conflits, estime de soi, stress, ….

  • Le domaine des NTIC : Utilisation de l’informatique dans le métier d’enseignant : tableur, base de données, multimédia, internet…..

Pour les membres du personnel du corp de formation

  1. Connaitre l’élève et comprendre comment il apprend pour mieux prendre en compte ses réalités et le soutenir dans ses apprentissages c’est l’objet des formations que l’on retrouvera ici, avec des intitulés tels que : La motivation des élèves, le PIA ; Des outils pour apprendre à apprendre ; Comment fonctionne la mémoire ?
  2. L’élève est toujours dans une classe : les enseignants doivent y organiser les apprentissages disciplinaires voire interdisciplinaires mais également sociaux, relationnels et affectifs des élèves. Quelques exemples : Quels apprentissages pour le certificat des études primaire, Construire des stratégies de lecture ; L’hétérogénéité dans les classes.
  3. La classe fait partie d’une école. Les formations liées aux projets éducatifs, pédagogiques et d’établissement.
  4. L’école fait partie d’un système éducatif lui-même ancré dans une société en perpétuelle évolution. C’est donc ici que vont s’inscrire les formations qui ont le monde comme objet d’analyse : prendre en compte les diversités culturelles, l’éducation aux genres, à la non-discrimination, à l’environnement, mettre en place des synergies famille-école ; Accompagner nos jeunes dans la gestion des réseaux sociaux ; …
  5. Enfin, en tant que membre de l’équipe éducative, Moi – Nous, je veux accéder à des formations qui participent de mon développement professionnel, dans ma fonction. C’est ici que le CRMEF propose des sujets tels que :
  • -Faire autorité aujourd’hui ;
  • -Comment enseigner sans s’épuiser ? ;
  • -Les fonctionnalités du TBI ;
  • -La voix, outil de travail ;
  • -Accueillir de futurs enseignants en tant que maitre de stage ;
  • -une communication respectueuse ;
  • -Travailler au bénéfice d’un élève en difficulté ; …

Pour chaque formation : il faut préciser les champs suivants :

Formation :COMMENT APPLIQUER DES COMPORTEMENTS ADAPTES ET EFFICACES FACE A L’AGRESSIVITE ?

Public cible : Les membres du corps enseignant et corps administratif des établissements scolaires de l’enseignement primaire et secondaire ordinaire et spécialisé : professeur, éducateur. Les établissements ont la possibilité de venir par équipe. La taille du groupe est de minimum 14 et de maximum 22 personnes, avec une possibilité de dédoublement.

Formateur, lieu de formation, date et le numéro de formation :

Evaluation des formations

  • Sources :Les formulaires d’évaluation des participants et des formateurs ;
  • les contacts sur le terrain (opérateurs, formateurs, participants, directions, etc.) ;
  • les échanges à distance (téléphone, courrier, @).

Utilité :régulation

–En cours d’année :analyser, comprendre et régler les problèmes

 –Proposer des modifications de l’offre de formation

–Alimenter la réflexion des groupes travaillant sur les programmes de formation

–Aider à l’analyse des offres remises par les opérateurs ;

  • Rédaction du rapport d’évaluation destiné à la cellule chargée du projet

Le crmef, travaille avec les partenaires suivants : 

Organismes et personnes, Institutions, formateurs, personnel :

Lieu de formation : des établissements : primaires colleges et lycees ou sur site.

Formation pour l’année 2015-2018

Nous avons le plaisir de vous communiquer le programme des nouvelles activités de formation que les fondateurs du CRMEF vous proposent pour l’année 2015-2018.

Le personnel du CRMEF espère vous revoir à l’occasion de ses nouvelles formations.

Objectif n° 1 du projet d’école ou de réseau 2014-2017 :

Améliorer les compétences dans le domaine de la maîtrise de la langue

Indicateur(s) :

·                   Taux de PPRE (élèves en difficultés importantes en dans le domaine maîtrise de la langue)

Valeur de départ : Cycle 2: 15%     Cycle 3: 18%

 

·                   Elèves ayant des difficultés  dans le domaine de l’orthographe (analyse des données du livret scolaire)

Valeur de départ : Cycle 2: 22%       Cycle 3: 24,8%

Valeur cible : Faire baisser ce taux à 10%

 

Déclinaison de l’objectif retenu

(pour les enseignants)

 

Compétences visées

(pour les élèves)

 

Mise en oeuvre des actions

prévues

Cycle(s) ou classe(s) concerné(s)

Cycle(s)

ou classe(s) concerné(s)

 

Axe(s)

projet

d’école

 

Echéancier

 

Modalités d’évaluation

 

Action 2015/2016 2016/2017 2017/2018
Objectif d’enseignement :

Amener les élèves à écrire sans erreur un texte en respectant l’orthographe lexicale et grammaticale.

 

 

Stratégies :

Rénovation et harmonisation des pratiques de l’orthographe.

 

Ecrire sans erreur sous la dictée un texte de 5 à 10 lignes en mobilisant les

connaissances acquises.

(compétences communes au cycle 3 détaillées dans les livrets scolaires)

1)Des dictées pour apprendre

Proposer régulièrement des formes de dictées pour apprendre et réfléchir : dictées négociées, dictées raisonnées

– Proposer quotidiennement une phrase dictée ou produite du jour(réactivation des compétences en orthographe)

2)Apprendre à copier pour mémoriser  l’orthographe

– Proposer des activités méthodologiques de copie pour travailler la fixation orthographique.

3 )Programmer les apprentissages dans le domaine de l’orthographe :

– Proposer une programmation des acquisitions en orthographe lexicale et grammaticale (progression d’école)

4) Défis-orthographiques :

– Participation à des défis orthographiques inter-classes et au marathon orthographique (enjeu et motivation)

 

 

 

1 et 2

 

 

1 et 2

 

 

 

1 et 2

 

 

 

3

 

 

 

 

1 2 et 3

 

 

 

 

 

 

 

x

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

x

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

x

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

x

-Résultats dans les compétences élèves visées au cycle 3 (analyse des livrets scolaires)

– progrès enregistrés dans des “dictées-tests” par cycle.

– résultats aux diverses courses du marathon orthographique

– Bilan des pratiques rénovées.

Objectif n° 2 du projet d’école:

Mieux vivre ensemble à l’école, développer le sens de la responsabilité, de la solidarité, du respect, ainsi que les échanges inter-écoles

Indicateurs :

·                   Indicateur(s) : nombres d’accidents  signalés au cours des récréations  dus à des problèmes relationnels entre élèves (bagarres, insultes, perturbation de jeux,…)

Valeurs de départ : 18 sur un mois de classe.

Valeur cible : faire baisser ces incidents de moitié.

·                   Indicateur(s) : nombre d’incidents nécessitant la convocation des parents ou la constitution d’une équipe éducative

Valeur de départ : 4 (équipes éducatives)

Valeur cible : Baisse du nombre d’incidents nécessitant la convocation des parents ou la constitution d’une équipe éducative.

·                   Indicateur(s) : difficulté à coopérer et à accepter un point de vue différent lors de travaux de groupes, de jeux collectifs, de travaux en projets

Valeurs de départ : Observation des comportements lors de travaux de groupe (tensions relevées sur une dizaine de travaux de groupe : 8)

Valeur cible : faire baisser les tensions observées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclinaison de l’objectif retenu

(pour les enseignants)

 

Compétences visées

(pour les élèves)

 

Mise en oeuvre des actions

prévues

Cycle(s) ou classe(s) concerné(s)

Cycle

ou classe concernés

 

Axe(s)

projet

d’école

 

Echéancier

 

 

Action        2015/2016    2016/2017    2016/2017

 

Modalités d’évaluation

 

Objectif d’enseignement :

Mieux vivre ensemble, améliorer le

climat général dans les écoles, des

relations entre élèves et entre élèves

et adultes.

 

Stratégies :

Pratiques communes autour de la construction des règles de vie et de la pratique des débats réglés

 

 

– Respecter les règles de la vie en

collectivité.

– Prendre part à un échange : écouter

autrui, formuler et justifier son point

de vue ; remettre en cause et modifier

ses jugements initiaux après un débat

argumenté.

-Coopérer avec ses camarades à un

projet, en respectant des règles

précises

Respecter ses pairs et les adultes

Différencier son intérêt particulier de celui du groupe.

1) Réguler et comprendre la vie en société :

-Construire des règles de vie. Faire trouver les valeurs qui sont sous-jacentes à ces règles de vie.

 

2) Jouer à des jeux régulés :

–  Apprendre des jeux collectifs anciens qui nécessitent le respect d’une règle et qui peuvent être réinvestis en récréation. Apprendre à arbitrer un jeu.

– Proposer des activités collectives ou individuelles durant les récréations (coin calme, coin pour jeu de balle,…).

 

3) Débats réglés :

– Mise en place de débats-philosophiques adaptés à l’âge des élèves avec nécessité d’argumenter et d’écouter les arguments de chacun.

 

4) Observer, analyser , réguler :

– Construction de grilles d’observation commune

– Mise en place d’observateurs du fonctionnement d’un groupe avec une grille d’observation. Filmer et analyser des situations de travaux en groupe. Définir une “charte du travail en groupe”

 

 

1  2 et 3

 

 

 

1 et 3

 

 

 

1 et 2

 

 

1 et 2

 

 

 

1 et 2

 

X

 

 

 

 

 

 

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

x

 

 

 

 

X

 

– Nombres d’incidents signalés en cours de récréation dus à des problèmes relationnels.

 

– Evolution des problèmes relationnels lors des travaux de groupe (grille d’observation par observateur extérieur)

 

– Bilan de l’harmonisation des pratiques des enseignants.

Objectif n° 3 du projet d’école ou de réseau 2016-2017 :

Permettre à tous les élèves de comprendre et d’utiliser un vocabulaire précis et adapté

Indicateurs :

·                   Indicateur(s) : difficultés repérées dans le domaine de la compréhension en lecture en fin de CM2 et au début du collège : 20% des élèves ont des difficultés avérées dans le domaine de la compréhension

Valeur cible : faire baisser ces difficultés à 10%

·                   Indicateur(s) : nombre d’élèves dont le Français n’est pas la langue maternelle (24%)

Valeur cible : /

·                   Indicateur(s) :  pourcentage d’élèves ne maîtrisant pas un lexique de base à l’entrée au CP (15%) et 12% (entrée en 6ème)

Valeur cible : faire baisser ces pourcentages de moitié.

Déclinaison de l’objectif retenu

(pour les enseignants)

 

Compétences visées

(pour les élèves)

 

Mise en oeuvre des actions

prévues

Cycle(s) ou classe(s) concerné(s)

 

Axe(s)

projet

d’école

 

Echéancier

 

 

Action        2015/2016    2016/2017    2016/2017

pérenne

Modalités d’évaluation

 

Objectif d’enseignement :

 

– Accroître le potentiel lexical passif (compréhension) et actif (émission)

 

 

Stratégies développées :

Programmation et progression dans le domaine du lexique.

 

Mise en commun de pratiques pour développer le domaine lexical.

 

-connaître et utiliser un vocabulaire précis et adapté.

– Classer et  faire des liens entre les mots pour développer les capacités lexicales.

– Connaître et utiliser un vocabulaire de base.

Structurer le lexique pour mieux le mémoriser :

-Pratique du mot-dico:

Etude quotidienne d’un mot à développer dans ses relations (famille, contraires, synonymes, étymologie, polysémie)

 

Défis-vocabulaire :

– Mise en place de défis-vocabulaire inter-classes et d’une kermesse des mots (CM2/6ème)/

 

Programmer les apprentissages :

–  Etablir une progression lexicale (par thèmes ou champs sémantiques au sein de l’école et au sein du conseil école collège)

Acquérir un lexique de base

–  Mise en oeuvre en groupe restreint (aide personnalisée) de situations nécessitant l’utilisation d’une lexique de base et de structures syntaxiques précises.

Des  situations pour mieux parler :

– Mise en oeuvre de situations orales  de communication (débats scientifiques, littéraires, philosophiques, création de saynètes)

– Enregistrement de situations orales en vue de les réécouter et de les améliorer.

 

1- 2 – 3

 

 

 

 

1-3

 

 

 

1-3

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

1 et 2

 

 

x

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

x

 

 

 

 

 

 

 

 

X

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

x

 

 

x

 

 

 

 

x

 

 

 

 

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

 

X

 

 

x

 

 

x

 

 

 

 

x

 

 

 

 

 

 

 

 

X

 

 

 

 

 

x

 

 

 

x

 

– Progressions dans le domaine  LEXICAL

 

                       Réalisé par l équipe de recherche Me El kouhen CRMEF et Me Sadiki E N S Meknes

le projet d’école devrait s’articuler autour de trois axes

-objectifs généraux, centrés sur l’apprenant, définis en terme d’actions pour l’élève.

 L’un de ceux-ci concerne les enfants en difficultés.

Exemples :

1 permettre à l’enfant de s’exprimer dans de multiples situations de communication orale.

2 permettre à l’enfant en difficultés d apprendre a lire plus.

3 permettre à l’enfant d’adapter son comportement en fonction de son activité et de son environnement.

Objectifs opérationnels (2) :

-ils découlent de l’objectif général. Ils le détaillent et le précisent. Un même objectif opérationnel se décline en plusieurs compétences.

  1. être capable de faire appel à des connaissances mémorisées.
  2. être capable de mettre en relation les connaissances nécessaires.
  3. être capable d’ordonner les tâches de travail.
  4. être capable de reproduire et s’approprier une démarche de travail.
  5. être capable de transférer des processus mentaux dans une autre situation.

Les réponses pédagogiques :

-Mise en ouvre de projets au sein de la classe travail d’Ècriture/lecture de textes longs-Bonne adhésion aux projets proposés en classe : les enfants (section de petits) sont avides d’apprendre

-Travail sur les règles de vie, les institutions, les conseils d’élèves

-Développement du sentiment d’appartenance ‡ un groupe classe avec le respect des règles de vie

-L’apprentissage de l’autonomie d’Elèves.

L’augmentation de la fréquentation hors temps scolaire des Elèves

-l’utilisation des livres

– Le développement de la lecture plaisir .

-Le développement de l’entraide au sein de la classe.

-Mise en place de groupes de lecture

-Les recherches personnelles des élèves faites hors temps scolaire et partager avec le groupe classe

-L’envie de progresser chez les élèves ) La mise en place d’une relation de confiance entre les Elèves et l’enseignant

Les conditions de travail : en équipe

-La mise en place d’une relation de confiance entre les Elèves et l’enseignant

Le travail en Équipe pour les enseignants : création d’outils,

-Capter l²attention des Elèves, concentration.

-Comment Evaluer l’impact des actions vis à vis des familles dans la réussite des Elèves ?

-Comment aider tous les Elèves en difficultés à progresser (Quelles différenciations ? Quelles remédiations et Evaluations ?)

 La définition des objectifs

Domaine sensoriel : -Utiliser ses différents sens pour :  . explorer  . comparer  . nommer  . classer  . agir

Langage de communication :

-Avoir envie de parler, comprendre l’intérêt de parler     – Respecter les règles de communication

– S’exprimer de façon compréhensible  et nuancée – Réinvestir le vocabulaire et des structures syntaxiques simples

-Respecter l’articulation -Moduler sa voix – Ecouter pour répondre – Utiliser des outils linguistiques plus complexes

Langage en situation :

– Comprendre des consignes simples – Exprimer un besoin – Mettre des mots sur des sensations

-Nommer des objets, les catégoriser et dire à quoi ils servent – Comprendre et mettre en œuvre une règle de jeu

-exprimer son projet de lecteur.

-comprendre à quoi ça sert de lire. – comprendre les fonctions des différents écrits sociaux.

– comprendre les fonctions des écrits (pour apprendre, pour se souvenir, pour savoir, pour le plaisir,…)

comprendre le fonctionnement de l’écrit.

-manipuler les syllabes, d’entendre, de différencier et d’associer les phonèmes.

قم بكتابة اول تعليق

Leave a Reply

لن يتم نشر بريدك الالكتروني في اللعن


*